Chili

San Pedro de Atacama

Bienvenido Chile !

Je vous fais grâce de l'interlude "Nuit sur la carrelage de l'aéroport de Santiago" - après on va dire que je radote. 

Nous prenons un vol direction Calama, situé au nord du Chili, pour arriver en fin de journée à San Pedro de Atacama. Le village, situé en plein désert, est touristique mais l'ambiance y est très bonne. Le trajet de bus est une succession de panoramas incroyables. Notre premier désert dans ce tour du monde est spectaculaire !

Vient le moment de parler espagnol. Malheureusement cela se limite à "Hola Que Tal?" "La quanta por favor". Voilà ce qu'il se passe quand on fait faire allemand LV2 à son gamin. Ça ne sert à rien !! Sérieusement, avez-vous déjà entendu une personne de moins de 50 ans vous dire "J'ai passé 3 semaines de vacances dans la Ruhr, c'était hy-per sym-pa". Non ! Surtout que les Allemands, eux, parlent toutes les langues du monde. Bref ! Le plus important en voyage ce ne sont pas les mots, mais les chiffres. Et ça, on apprend vite.

Notre première journée est sponsorisée par Doliprane. Migraine, essoufflement. Ne parlez pas de mal des montagnes au risque d'être la risée des locaux. 2 400 m ? Ce n'est pas de l'altitude ! 

Le lendemain nous visitons la Vallée de la Lune. Pourquoi s'appelle-t-elle ainsi ? Pour ces paysages lunaires ! La vallée de la Lune a été modelée pendant des millénaires par l'érosion de l'eau et du vent. Le sol est formé de canyons, de crêtes pointues, de ravins et de monticule de couleurs ocre. Mais ce qui est encore plus dingue c'est le sel ! Le sel ? Quel sel ? Ah oui, j'vous ai pas dit ! Le désert d'Atacama ou "salar d'Atacama" est le dépôt de sel le plus grand du Chili. Mais comment du sel est arrivé jusqu'ici me direz-vous ? Il provient de la dissolution des sols volcaniques de la région, drainé par les précipitations sur les montagnes environnantes. Dans un premier temps, le sel s'infiltre et s'accumule dans le sol. Dans un deuxième temps, les eaux souterraines du salar s'évaporent et les sels forment en surface une croûte solide. Le climat aride nécessaire à ce processus est permis par les chaines de montagnes entourant le désert (notamment la fameuse Cordillère des Andes) qui empêchent l'humidité des océans de pénétrer dans la région.

Le jour suivant nous partons à la découverte des lagunes de la région. Je suis comme une dingue en voyant mes premiers flamands roses à l'état sauvage. Gaby - qui est déjà allé en Camargue - me regarde comme un parisien regarde un provincial : mi-dédain, mi-pitié. Nous arrivons sur la fameuse lagune aux pierres rouges. Les paysages sont incroyables mais les minutes passées dehors sont comptées : froid glacial, vent, neige. Nous ne sommes pas du tout équipés pour les circonstances ! Heureusement aujourd'hui nous faisons la connaissance d'Aurelie et Vincent, un couple de français en vacances dans la région. Nous partageons la même passion du voyage et sommes tous de confession Instagrammique.  

Ce soir nous avons un peu le moral dans les tongs : il pleut (ce qui arrive rarement en plein désert), Gaby a de la fièvre, j'ai le dos en purée d'abricot et nous partons demain pour 3 jours d'excursion sur les routes fraîchement enneigées du Sud Lipez (côté Bolivie). Malgré notre motivation, l'excursion sera annulée car la frontière entre le Chili et la Bolivie est fermée pour cause de neige. Hop hop hop on ne se laisse pas abattre et on prend un bus aux alentours de 3h du matin direction la Bolivie (qui passera par un autre poste frontière). C'est parti pour 14 heures de bus ! 

Hasta luego !

72157681918801463
  • icon

    Bus Calama - San Pedro de Atacama

    10 000 CLP / personne - environ 1h de route.

  • icon

    Casa San Marco

    20 000 CLP / nuit pour une chambre avec lits jumeaux, salle de bain et cuisine communes.
    Personnel adorable, propreté irréprochable et une supérette acollée à la casa.

  • icon

    Vallée de la Lune

    10 000 CLP / personne pour un excursion en mini bus d'une demi-journée avec l'agence Flamingos (agence française).
    + 3 000 CLP / personne l'entrée de la vallée.

    On vous conseille de le faire en vélo. Beaucoup nous ont découragé mais une fois sur place nous avons regretté de ne pas avoir choisi cette option.

  • icon

    Restaurant végétarien Estalla Negra

    4 400 CLP le menu du jour avec entrée + plat + boisson.

    Un délice ! Attention, ne faites pas la même erreur que nous en entrant. Deux restaurants sont installés dans le même local. Prenez bien celui de droite (nous avons testé l'autre, sans saveurs).

  • icon

    Piedras Rojas

    35 000 CLP / personne pour une excursion d'une journée jusqu'aux pierres rouges avec l'agence Flamingos (petit dej et déjeuner inclus).

  • icon

    Bus San Pedro de Atacama - Uyuni (Bolivie)

    15 000 CLP / personne pour un bus semi-cama avec couvertures.
    Environ 10 heures de trajet en temps normal (si pas de neige sur la route). 

Et toi, t'en penses quoi ?