Chili

Île de Pâques

L'île de Pâques, une destination sur laquelle Gaby et moi sommes unanimes​. Un rêve qui devient réalité. Ce petit bout de terre si mystique et perdu au milieu du Pacifique nous attend d'ici quelques heures (+ quelques heures).

Interlude French Touch

Hormis le beurre "Paysan Breton", peu de denrées de la métropole sont exportées en Polynésie française. Ils ont tout de même su garder le meilleur, à savoir la grève. Elle est à la France ce qu'est la bière à l'Allemagne, la pasta à l'Italie ou la reine mère à l'Angleterre. C'est le patrimoine ! Résultat on se prend 4h de retard sur un vol prévu à 3h du matin - la guigne le retour ! Ce n'est pas tant l'idée de devoir attendre 4 longues heures de plus à l'aéroport de Tahiti qui nous chafouine, mais plutôt de passer 4h de moins sur l'ile de Pâques. Surtout qu'Air Tahiti nous chouchoute : wifi gratuit, bons d'achat à la cafétéria et lits de camps avec vigile pour nous chanter une berceuse. On est super contents, c'est presque mieux que certains hôtels que nous avons fréquentés ces derniers mois. Je ne vous cache pas que Martine et Roger, qui ont payé 2 000 balles leur nuit à Bora-Bora, font un peu plus la gueule en voyant le lit de camp. 

Arrivés sur l'île de Pâques, notre nouveau compagnon de route "la guigne" nous suit toujours. Notre hôte est censé venir nous chercher à l'aéroport. Il n'en sera rien. Mais nous faisons la connaissance d'Alain, un voyageur breton (forcément un mec bien) qui se retrouve sur le carreau comme nous et m'aidera même à porter mes sacs (quand je vous disais qu'un breton c'est forcément un mec bien). 

Nous logeons au camping Mihinoa : location de tentes et matelas, immense cuisine commune, sanitaires propres et vue sur mer. On croise beaucoup (énormément) de français sur Pâques. Un petit côté Île de Ré, en moins BCBG. 

Le lendemain nous enfourchons notre bolide pour faire le tour du caillou. Au-delà des Moaïs, nous sommes agréablement surpris par la beauté de l'île : une eau bleu turquoise, une plage de sable fin, des côtes déchirées par les vagues, des troupeaux de chevaux sauvages, des vallons et surtout, l'océan à perte de vue ! Pas une côte, pas une île, pas un bateau, simplement une étendue de bleu.

Mais cette île recèle de mystères.

  1. D'où viennent les premiers habitants de l'île ?

    L'île de Pâques est probablement l'une des régions les plus isolées au monde. Elle se situe dans l'océan Pacifique, à 3 700 km du Chili et 4 000 km de Tahiti. Autant se dire que les premiers habitants ont dû s'armer de courage pour arriver jusqu'ici.

    Aujourd'hui, deux grandes théorie s'affrontent. Selon le Norvégien Thor Heyerdahl, les premiers habitants viendraient du Pérou. Pour défendre sa théorie, il alla même jusqu’à tenter l’aventure d’une traversée en radeau de bois, en 1948, des côtes péruviennes jusqu’aux îles Marquises. Mais des recherches archéologiques, linguistiques et génétiques ont démontré que les premiers occupants étaient vraisemblablement arrivés des îles de Polynésie entre 600 et 900 apr JC. On évoque notamment les archipels des Gambier ou des Marquises comme points de départs éventuels. 

  2. Pourquoi la civilisation Rapa Nui a-t-elle décliné ?

    Selon les théories actuelles, on estime qu’il y avait entre 6 000 et 10 000 habitants (certains vont jusqu’à dire 30 000) vivant sur l'île au moment de son apogée. Pourtant, le jour de sa découverte par le reste du monde, en 1722, on ne recense que 2 000 à 3 000 habitants. Et fin XIXe, certains chiffres mentionnent entre 150 et 300 habitants. Comment une telle civilisation a-t-elle pu presque disparaitre ? 

    3 théories principales pour expliquer cette évolution dramatique :

    • La théorie écologique : tout est la faute des hommes, ces derniers ayant décimé des forêts entières pour l'agriculture, la construction et le déplacement de leurs statues (Moaïs).
    • La théorie climatique : les habitants de l’île de Pâques auraient, à un moment donné de leur histoire, dû affronter une longue période de sécheresse.
    • La théorie des rats : les colonisateurs polynésiens transportaient dans leurs pirogues des rats, lesquels avaient une faiblesse pour les noix de palmier qui ne sont rien d'autres que les graines. Une fois rongées, celles-ci ne pouvaient germer, ce qui empêchait les arbres de se reproduire. 


    Certains anthropologues affirment que le fameux collapsus était inévitable, bien qu'un courant de pensée dominant tende à tout mettre sur le dos des habitants. Peut-être la vérité est-elle entre les deux ?

  3. Comment étaient déplacés les géants de pierre ?

    La visite de la carrière permet de mieux comprendre le processus de taille des Moaïs, qui se faisait à même la roche. Les Rapa Nui n'extrayaient pas un bloc rectangulaire pour ensuite le sculpter en dehors de la carrière, mais taillaient en grande partie la future forme à même le cratère. Dans cette même carrière ont été retrouvés plusieurs Moaïs enterrés en position verticale. On a d'abord cru que les Moaïs se limitaient à de simples têtes, avant de comprendre que ces derniers étaient entiers et que leurs corps avaient été naturellement ensevelis sous terre au fil des siècles. 

    Si l'on en sait beaucoup aujourd'hui sur les différentes étapes de fabrication des Moaïs, leurs déplacements restent encore énigmatique. En effet, comment ces statues géantes, d'un poids allant jusqu'à 80 tonnes, ont pu être transportées sur parfois plus de 15 km ?

    De la théorie du traineau, en passant par les poteaux en V ou la théorie du "déplacement du frigo", encore aujourd'hui personne n'est sûr de rien ! Malgré l’abondance de théories autour de ces géants de pierres, les célèbres monolithes préservent leurs mystères.

Vous l'aurez compris, cette destination nous a conquise et apparaît comme un incontournable si vous avez la chance d'aller jusqu'en Polynésie ou de passer par Santiago du Chili. 

72157682243067801
  • icon

    Camping Mihinoa

    • Si vous restez moins de 3 nuits : 10 000 CLP / nuit / personne pour la location d'un tente avec matelas
    • Si vous restez plus de 3 nuits : 8 000 CLP / nuit / personne pour la location d'un tente avec matelas

    Proche du centre ville et avec vue sur mer. Transfert gratuit depuis / vers l'aéroport. Grande cuisine commune et un casier fermé à clé vous est fourni pour y ranger vos objets de valeur et votre nourriture.

  • icon

    Location de scooter

    25 000 CLP / jour (24h) pour un scooter 125 cc.

    Beaucoup de gens vous dirons que sans le permis moto, il vous sera impossible de louer un scooter sur l'île de Pâques. FAUX ! Insistez auprès du loueur en lui expliquant qu'en France le permis voiture permet de conduire un scooter (sans préciser que cela se limite à un 50 cc). Vous ne serez cependant pas assurés en cas de dommages.

  • icon

    Déjeuner à Anakema

    5 000 CPL un empanada dans les petits restaurants situés en bord de plage.

  • icon

    Parc national de Rapa Nui

    54 000 CLP / personne le pass d'entrée, valable 10 jours (nouveau tarif et nouvelle durée de validité depuis 2017).

    Tips pour la visite des principaux sites

    • Admirer le lever du soleil à Ahu Tongariki. 
    • Visiter la carrière de Moaïs (Rano Raraku) en fin de journée. Vous y serez seuls et avec la meilleure lumière de la journée.
    • Admirer le coucher du soleil à Tahai.

Et toi, t'en penses quoi ?